Lexique de la Dermatite Atopique

Retrouvez ici le lexique de la Dermatite Atopique.
Cliquez sur une lettre et découvrez tous les termes associés et leur définition.

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X
  • Acariens

    Les acariens sont de petits parasites microscopiques, très présents dans notre environnement : matelas, rideaux, tapis, peluches…
    Ils sont surtout impliqués dans les maladies respiratoires mais également dans des affections cutanées et oculaires.

  • Aciclovir

    Médicament anti-viral utilisé pour traiter l'herpès et le zona. L'aciclovir (ou acyclovir) est notamment indiqué dans les herpès atypiques ou graves qui peuvent survenir au cours de la dermatite atopique (voir eczema herpeticum).
     
    Le valaciclovir est un médicament proche, qui se transforme en aciclovir dans l’organisme et a les mêmes indications. Dans les cas habituels, ces anti-viraux sont efficaces par voie orale.
     
     

  • Acides gras essentiels

     
    Les acides gras sont des lipides simples qui participent à de nombreux métabolismes et aussi à la structure des membranes cellulaires. Certains d’entre eux sont dits essentiels parce que l’organisme ne sait pas les synthétiser ; il faut donc les absorber dans l’alimentation.
    L’épiderme fabrique des lipides complexes (céramides) qui contiennent des acides gras essentiels. Certaines anomalies de ces lipides ont été mises en évidence dans la dermatite atopique et on a pensé qu’il serait peut-être possible de les corriger en apportant ces acides gras essentiels, soit par voie topique, soit par voie orale. 
    Cependant, les tentatives d’amélioration de la DA par apport d’huiles contenant des acides gras essentiels (huile d’onagre, huile de bourrache, …), surtout ceux appelés omega-6 comme l’acide linoléique, ont donné des résultats décevants. 
     

  • Acropulpite

    Dermite localisée à l’extrémité des doigts ou des orteils, surtout chez les enfants. Il peut s’agir d’une inflammation (par exemple dermatite atopique ou psoriasis), ou parfois d’une infection (équivalent d’impétigo)

  • Acupuncture

     
    L’acupuncture est une technique médicale traditionnelle chinoise, qui consiste en l’implantation d’aiguilles en des points précis du corps.
    L’acupuncture fait partie des médecines dites alternatives, comme l’homéopathie, qui sont essayées dans de nombreuses indications par certaines personnes qui leur font confiance. 
    Indépendamment d’un effet placebo qui peut être appréciable, notamment sur l’état nerveux, l’acupuncture n’a pas démontré d’efficacité dans la dermatite atopique.   
     

  • Aéroallergène

     
    Allergène contenu dans l’air, comme la poussière de maison, les pollens de graminées, les phanères (poils) animales. 
    L’inhalation d’aéroallergènes est à l’origine des allergies respiratoires (rhinites, sinusites, bronchites). 
    Il est possible que les altérations de la peau atopique favorisent une pénétration transépidermique des aéroallergènes. C’est une des raisons pour lesquelles on conseille de traiter aussi efficacement que possible la peau atopique des jeunes enfants. On peut ainsi espérer prévenir la pénétration des aéroallergènes.
     

  • Allaitement maternel

     
    L’allaitement maternel (au sein) possède de nombreux avantages sur l’allaitement artificiel (au biberon). Ce sont à la fois des avantages psychologiques et nutritionnels. En outre, on a pensé que le fait de retarder l’introduction de protéines non humaines (lait de vache) dans l’alimentation des nourrissons pouvait prévenir la dermatite atopiquee et les autres manifestations de l’atopie. Mais, à la suite de nombreux essais cliniques, on sait maintenant que l’allaitement maternel, même prolongé, ne prévient pas l’atopie. En conclusion, il faut encourager les jeunes mamans à allaiter, mais sans leur promettre que cela évitera les allergies, et sans culpabiliser celles qui choisissent l’allaitement artificiel. 
     

  • Allergène

    C’est une substance qui provoque des réactions allergiques.
    exemple : la poussière de maison, les pollens, sont les principaux allergènes respiratoires.

  • Allergie

    L’allergie est une réaction anormale, exagérée du système immunitaire de l’organisme, consécutive à un contact avec une substance étrangère (l’allergène).
    Les allergies peuvent revêtir différentes formes, dont l’eczéma, l’asthme, le rhume des foins, les allergies alimentaires ainsi que les réactions sévères aux piqûres d’insectes.

  • Allergie à l'oeuf

     
    L’allergie à l’œuf est une des principales allergies alimentaires. Certains enfants atopiques sont allergiques à l’œuf. Mais comme toujours en matière d’allergie, il ne faut pas confondre tests positifs et réelle allergie. Et rappelons qu’en dehors de troubles digestifs caractérisés, il est inutile de tester les atopiques aux allergènes alimentaires. 
     

  • Allergie alimentaire

     
    Les rapports entre les allergies alimentaires et la dermatite atopique sont très complexes et ont fait perdre leur latin à bien des parents. En pratique, il faut considérer qu’il s’agit de deux situations indépendantes : la dermatite atopique n’est pas causée par une allergie alimentaire, il est inutile de faire des tests, et il est également inutile, sauf en cas de symptomes digestifs, de faire des tests d’exclusion ou d’autres explorations.
     

  • Allergie de contact

     
    Eczéma dû à des substances allergisantes appliquées sur la peau. Le plus fréquent des eczémas de contact est dû aux objets métalliques contenant du nickel (bijoux fantaisie, accessoires vestimentaires).  
     

  • AMP cyclique

     
    Petite molécule qui joue un rôle très important dans le fonctionnement de nombreuses fonctions de l’organisme.
    Certains travaux ont montré que dans la maladie atopique, il existe une augmentation anormale d’une enzyme appelée la phosphodiestérase, dont la fonction est de dégrader l’AMP cyclique. Ainsi, l’AMP cyclique est diminuée dans les globules blancs (leucocytes), d’où une réactivité anormale. Des inhibiteurs de la phosphodiestérase pourraient donc corriger les anomalies cellulaires de l’atopie. Ils sont actuellement en cours d’essais cliniques, dans l’asthme et aussi la dermatite atopique.
     

  • Anallergique

    Qui ne provoque pas d’allergie

  • Anaphylaxie

     
    Ce nom barbare signifie « contraire de prophylaxie », contraire de la protection. L’anaphylaxie correspond à une allergie aiguë impressionnante, avec urticaire géante, étouffement, baisse de la tension artérielle. Ce choc anaphylactique peut être mortel s’il n’est pas rapidement traité. Il est souvent dû à un médicament (allergie à la pénicilline).
     

  • Antibiotique

     
    Médicament actif contre les infections dues à des bactéries. La dermatite atopique peut se surinfecter, et nécessiter des traitements antibiotiques.
     

  • Antigène

     
    Molécule déclenchant la production d’anticorps dirigés contre elle. 
     

  • Antihistaminique

    Médicament qui sert à réduire ou à éliminer les effets de l’histamine (médiateur chimique endogène libéré au cours des réactions allergiques)
    exemples d’indications : rhinite allergique, conjonctivite allergique, urticaire, dermatite atopique…..

  • Antiseptique

     
    Substance agissant localement, à la surface de la peau par exemple, contre les bactéries et parfois aussi les virus. Contrairement aux antibiotiques, les antiseptiques ont un spectre d’action large, et ne suscitent presque pas de résistances. Il existe de nombreux antiseptiques, avec chacun des avantages (efficacité) et des inconvénients (tolérance). La chlorhexidine est actuellement le plus utilisé. 
    Chaque spécialité antiseptique a un mode d’emploi précis, qu’il convient de respecter pour en tirer tous les avantages, et éviter des problèmes de tolérance.  
     

  • Asthme

     
    L’asthme est une maladie des bronches, caractérisée par une tendance à la bronchoconstriction, c’est-à-dire à un resserrement qui empêche d’expirer normalement (dyspnée expiratoire, sifflement). Certains asthmes sont dûs à une allergie.
    L’asthme fait partie des maladies atopiques et certains enfants atteints d’eczéma auront plus tard de l’asthme. C’est ce qu’on appelle la « marche atopique ». Il est difficile de prévenir cette évolution, mais il faut en tout cas supprimer les facteurs d’irritation bronchique, dont surtout le tabac.
    Contrairement à une croyance encore répandue, le fait de soigner l’eczéma ne favorise pas l’asthme. Au contraire, en soignant l’eczéma, on diminue le risque de pénétration par la peau d’allergènes qui risquent d’entraîner des allergies respiratoires, dont l’asthme.  
     
     

  • Ataxie-télangiectasies

     
    Maladie héréditaire rare se manifestant par des troubles de l’équilibre (c’est le sens du mot « ataxie ») dues à des lésions du cervelet et des dilatations des petits vaisseaux de la peau (petites varicosités, appelées télangiectasies). 
    Les enfants atteints d’ataxie-télangiectasies peuvent avoir un eczéma atopique et d’autres maladies de peau, comme une sensibilité aux infections.
     

  • Atelier d'éducation thérapeutique

    C’est un lieu dédié à la prise en charge de patients atteints de maladies chroniques : psoriasis, asthme, diabète...

  • Ateliers de l'atopie

     
    Les ateliers, ou écoles, de l’atopie, sont des structures offrant aux enfants atopiques et à leurs parents des services complémentaires aux consultations médicales : explications prolongées sur la maladie et ses traitements, écoute personnalisée, discussions sur les problèmes pratiques, informations sur les mesures utiles, rencontre avec d’autres patients et parents, des infirmières spécialisées, des psychologues, éventuellement des diététiciennes.
    Ces ateliers entrent dans le cadre de l’éducation thérapeutique, qui est maintenant bien codifiée, et conseillée pour la prise en charge des maladies chroniques. 
    La participation à des ateliers de ce type permet de mieux prendre en charge l’eczéma et de diminuer les inquiétudes liées à l’eczéma.
    Notre site internet de la Fondation Dermatite Atopique fournit toutes informations utiles pour participer à des ateliers de l’atopie.
     
       
     

  • Atopie

    L’atopie est une prédisposition génétique aux allergies.
    « Atopie » s’emploie notamment pour qualifier certaines maladies qui touchent plusieurs organes.
    exemples : l’eczéma atopique pour la peau, l’asthme pour le poumon.

  • Atopy patch-test

    Voir Patch-tests

  • Autoantigène

     
    Normalement, le système immunitaire ne fabrique des anticorps que contre des antigènes extérieurs à l’organisme. Mais il arrive que des protéines de l’organisme se comportent comme des antigènes et déclenchent des réponses immunes. On parle alors d’auto-antigènes,et de maladies auto-immunes. Dans la dermatite atopique, des protéines épidermiques altérées par l’inflammation et le grattage peuvent devenir des auto-antigènes, ce qui prolonge l’inflammation. 
     

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X