Alimentation et eczéma : y a-t-il des aliments à éviter ?

Par le Dr Magali Bourrel-Bouttaz

La dermatite atopique n’est pas une allergie alimentaire mais certains aliments vont l’aggraver : ceux qui agissent sur l’acidité de la sueur et ceux qui ont une activité pro inflammatoire. L’acidité dépend du sucre rapide, l’activité pro inflammatoire dépend elle de la qualité des corps gras.

Que faut-il faire ?

  • Réduire le sucre : c’est-à-dire gâteaux, viennoiseries, bonbons, sodas, jus de fruits, céréales du petit déjeuner, laitages, flans et compotes industrielles (sauf celles labellisées sans sucre ajouté).

Prenez le temps de lire les notices : le sucre apparait dans la rubrique glucides ; il y en a même dans la mayonnaise, on se demande bien pourquoi !

  • Choisir les bons corps gras : on sait que les mauvais corps gras aggravent toutes les maladies inflammatoires. Or la dermatite atopique en est une.

Vous pouvez donc vous inspirer du classement suivant :

Eczéma et alimentation : les corps gras

Souffrez-vous de colopathie ?

La colopathie est la première cause d’acidité du corps. 

Qu’est-ce que la colopathie ?

Des choses banales et très fréquentes : mal eu ventre, alternance diarrhée / constipation, ballonnement, etc.

La solution immédiate est à votre portée : il faut dissocier certains aliments. Ne mangez pas au même repas le groupe des fruits et légumes et le groupe des féculents.

Par exemple :

  • Au petit déjeuner, ne prenez pas un jus de fruit avec une tranche de pain
  • Si vous voulez manger du riz, ne l’associez pas avec des épinards ou de la ratatouille.

C’est facile et ça marche vite : ce que vous n’aurez pas mangé à un repas, vous le prendrez au suivant. Ainsi, il n’y a aucune exclusion, cela vaut pour l’adulte et l’enfant.

Il faut également réduire le gluten.

Cas particulier du lait de vache

Le lait de vache peut poser différents problèmes :

Eczéma et alimentation : le lait de vache

Le fromage fait partie de la réputation culturelle de notre pays ! Mais souvent nous en mangeons beaucoup trop, une petite portion par jour est suffisante.

A noter : les fromages au lait de chèvre ou de brebis sont mieux assimilés par l’organisme.