Eczéma atopique : les soins pour le corps

Dans la dermatite atopique la peau est plus sèche qu’une peau normale, et de ce fait la barrière cutanée fragilisée est plus perméable aux allergènes.
Il est donc recommandé d’utiliser des cosmétiques « pour peau sensible » ne contenant pas les allergènes les plus à risque, en particulier les parfums.

Parfums


Parfums

 

L’utilisation de parfums et de produits parfumés n’est pas recommandée chez le sujet atopique, tout particulièrement chez le nourrisson et l’enfant, même les eaux de parfum maintenant commercialisées pour les bébés.

Chez l’adulte, un parfum peut être utilisé occasionnellement, mais il est préférable de l’appliquer plutôt sur les vêtements que directement sur la peau.

 

Hydratation


Hydratation

 

La toilette du visage s’effectue avec un syndet (produit nettoyant sans savon) ou un lait ou lotion toujours rincés. Ensuite, sur la peau séchée par tamponnement, il est recommandé d’appliquer une crème de jour non parfumée.

Sa texture épaisse ou fluide est à choisir en fonction de l’importance de la sécheresse cutanée, et surtout du confort qu’elle procure. Il en est de même pour le choix d’une crème émolliente pour le corps.

 

Plus de détails sur les différentes textures : Icône PDFleaflet_peau_et_galenique_eczema_atopique.pdf

 

Vernis à ongles

 

Vernis à ongles

 

Les vernis sans parfum et sans formol sont à privilégier. Les vernis semi permanents de même que les colles pour ongles artificiels sont faits de résines acryliques potentiellement sensibilisantes.

Il est préférable de les faire poser par une professionnelle car le risque de contact avec la résine fraîche très sensibilisante est moindre qu’avec les kits d’utilisation à domicile.

 

Déodorants


Déodorant

 

Les odeurs de transpiration sont dues aux cellules cutanées mortes et aux bactéries qui colonisent certaines zones comme les aisselles, les régions génitales et les plantes des pieds.

L’utilisation quotidienne d’un déodorant n’est pas indispensable ; une bonne hygiène avec savonnage quotidien de ces zones sous la douche est suffisante la plupart du temps.

En cas de risque de sudation excessive, l’utilisation d’un déodorant (qui camoufle les odeurs) ou d’un anti-transpirant (qui diminue la quantité de sueur) peut être utile.

Le choix se portera plutôt sur un stick ou un flacon bille, sans alcool et non parfumé pour limiter le risque d’irritation.

 

Epilation


Epilation

 

L’épilation provoque une inflammation de la peau autour de l’orifice du poil, qui risque d’aggraver l’eczéma. Il n’est donc pas recommandé d’épiler les zones qui sont le siège d’un eczéma.

En revanche, les zones sans eczéma peuvent être épilées.

 

Il est préférable d’éviter :

  • l’utilisation des crèmes dépilatoires (souvent parfumées pour camoufler l’odeur de soufre liée à la présence de thioglycolate)
  • le rasage mécanique au rasoir dont les lames contiennent du nickel qui est un allergène potentiel
  • les cires épilatoires, froides ou chauffées car elles contiennent des dérivés de la colophane qui est aussi potentiellement allergisante

 

L’utilisation de la pince à épiler pour les zones du visage ou d’un épilateur électrique sur les jambes est préférable.

 

Il est aussi possible d’envisager une épilation définitive en plusieurs séances. Son efficacité est conditionnée par la couleur foncée des poils. Elle peut être effectuée soit au laser épilatoire, soit en lumière pulsée par un dermatologue spécialisé.

Son coût, plus élevé varie d’un centre à l’autre.

 

Et les auto-bronzants ?


Auto-bronzant

 

Ces produits colorent artificiellement la couche superficielle de la peau et s’éliminent naturellement quand la peau se renouvelle.

Etant donné qu’ils sont, pour la plupart, parfumés, il est préférable de ne les utiliser qu’occasionnellement.

 

 

Par le Dr Martine Avenel-Audran