7ème congrès de la Société d’Education Thérapeutique Européenne

12 Juin 2019
7ème congrès de la SETE

La SETE a tenu son 7eme congrès francophone à Toulouse du 9 au 11 mai à l’Hôpital Pierre Paul Riquet

Logo SETE

Pour consulter le programme : www.sete2019.com/programme/congres-sete

 

LE ROLE DU PATIENT EXPERT DANS L'EQUIPE DE SOIN A ETE ABORDE SOUS L’ANGLE D’UNE PATIENTE ET D’UN SOIGNANT

 

Arianne Pommery patiente expert qui intervient dans le service d’addictologie de l'hôpital Bichat à Paris a présenté le partenariat de soins :

Dans l'addictologie, il existe un besoin vital de dire « NON » au produit pour apprendre à savoir être et savoir dire « NON » au regard des autres. Le patient expert devient ainsi un tuteur de résilience.
Les patients ont plus de facilité à se confier aux patients experts par un phénomène d'identification réciproque : le patient peut se projeter dans ce qu'il pourrait devenir et retrouver l’estime de soi.
La bonne distance selon Arianne Pommery est l'absence de distance, ainsi les patients experts font l'avance de la parole pour délier la parole du patient.

Les patients experts sont également présents dans l’accompagnement des patients dans une période difficile qui est le retour à domicile après une période d’hospitalisation. Les patients experts peuvent par exemple proposer d’accompagner les patients dans leurs sorties au restaurant.

 

Le Professeur André GRIMALDI, diabétologue à la Pitié-Salpêtrière donne le point de vue d'un médecin hospitalier sur les patients experts :

L'annonce d'une maladie chronique n'échappe pas aux lois du deuil. Dans nos sociétés, on a gommé le deuil au profit de la résilience (du latin resilire : rebondir). Dans cette double rupture temporelle et relationnelle, le concept de médecine narrative est essentiel.
www.acteursdesante.fr/medias-le-retour-a-une-medecine-narrative/926

 

On peut pourtant s’interroger vers qui le patient peut se tourner pour parler de sa maladie ?​

  • Un proche (aura tendance à juger) ?
  • Un psychologue (ce n'est pas une maladie mentale) ?
  • Un soignant (il n'a pas le temps) ?
  • Un autre patient (aura-t-il le même vécu) ?

La force du patient expert c’est l'identification, il pourra apporter son soutien à l’hôpital comme en dehors en restant bénévole, il n’a pas de contrat de travail pour assurer cette mission. Le patient expert ne pourra se prévaloir d'être un coach ou un tuteur de résilience professionnelle, ce qui serait un oxymore souligne le Pr Grimaldi. C'est un tuteur de résilience bénévole intégré à l'équipe de soin, alors que la force du soignant reste l'empathie.

 

 

 

Le conseil d’administration de la SETE s’est réuni le 10 mai 2019 pour élire son nouveau bureau.
Le Professeur Atul Pathak (clinique Pasteur, Toulouse) ancien Vice-Président devient Président et le Professeur Rémi Gagnayre (Bobigny) devient Vice-Président de la SETE.
Le prochain congrès de la SETE aura lieu à Montpellier.