Week-end Sylvothérapie

23 Novembre 2018
Week-end Sylvothérapie

La sylvothérapie d’après

Jean-Marie Deffossez

 

Jean-Marie Defossez, titulaire d’un doctorat en sciences zoologiques et spécialisé en physiologie, a suivi une formation de thérapeute par la respiration aux États-Unis.

 

 

« Sylvothérapie vient du latin "silva" qui signifie "forêt".

La sylvothérapie jouit d'un statut officiel au Japon sous le nom local de "shinrin-yoku " ce qui se traduit par "bain de forêt".

Des études scientifiques récentes et sérieuses ont démontrés les bienfaits sur la santé de simples promenades en forêt : accroissement de la « vigueur », diminution d'indicateurs de stress (anxiété, dépression, colère), renforcement de l'immunité... 

Avec les arbres tout cela est permis car votre manière d’aller à leur rencontre vous appartient. »

 

Jean-Marie Defossez

 

Auteur de cet ouvrage « Sylvothérapie, le pouvoir bienfaisant des Arbres », il saura vous convaincre, tout en vous donnant des pistes pour aller à la découverte de ces êtres de bois aussi exceptionnels que majestueux, pour faciliter vos échanges et vous permettre d’entrer en contact avec eux.

« Progressivement, vous apprendrez ainsi à vous détendre, puis à méditer, à retrouver de l’énergie, à vous soigner, à voyager ou encore à trouver de l’inspiration auprès d’un arbre. Et pas n’importe quel arbre ! »

 

 

Chaque arbre aurait une vertu particulière

Les Celtes, probablement inspirés par la forêt celtique, ont attribué à chaque arbre une vertu particulière :

  • Le bouleau : symbole de renaissance et de pureté.
  • Le frêne : l’arbre de la vie et de l’initiation.
  • Le chêne : image de la force et de la capacité à vaincre.
  • Le saule : symbolise la lune et donc, la femme.
  • Le noisetier : il confère la sagesse, et donc la vie.
  • Le houx : protège des ennemis et est de bon augure. C’est d’ailleurs de là que vient la symbolique du baiser sous le houx à l’occasion du nouvel an.
  • Le lierre : il favorise la recherche intérieure et indique les ressources intérieures.
  • L’aulne : pouvoir de connaître le futur.
  • Le sorbier sauvage : il initie à la magie tout en protégeant des influences négatives.
  • Le jonc : incarne les forces externes devant lesquelles il faut se soumettre.
  • L’aubépine : idéale pour faire un voyage intérieur et avoir de l’intuition.

 

https://www.consoglobe.com/sylvotherapie-les-arbres-soignent-maux-cg/2
 
 
Week-end Sylvothérapie 1
 

L’objectif du week-end en forêt

 

Depuis trois ans, la Fondation pour la Dermatite Atopique est sponsor et partenaire de l’Association « Un papillon contre l’Eczéma » dirigée par le Dr Jean-Marc Chavigny dermatologue à Nantes (Ecole de l’Atopie CHU Nantes).

Un papillon contre l’Eczéma

Les 21 et 22 octobre derniers, 32 enfants atteints d’eczéma atopique âgés de 8 à 16 ans ont été invités à participer à un week-end spécial « sylvothérapie » à Saint Denis d’Orques dans la Sarthe, encadrés par des dermatologues, psychologues, sophrologue et institutrice.

Jean-Marie Defossez, sylvothérapeute spécialisé dans le bien être en forêt a initié les enfants aux techniques de relaxation : respiration, méditation, chants lyriques, et tout au long du parcours forestier les a informés sur la diversité et les vertus des arbres qui les entouraient : hêtres, chênes, bouleaux, tilleuls.

 

Changer de regard sur la maladie chronique et apprendre le « lâcher prise » étaient les deux objectifs majeurs de cet évènement organisé par Jean-Marc Chavigny.

L’alliance dermato-sylvothérapie à l’aide de métaphores a permis de faciliter la compréhension de certaines informations, exemple : comparer la poussée des arbres aux étapes de croissance des enfants…

 

Week-end Sylvothérapie 2

 

Cette nouvelle expérience enrichissante et épanouissante pour tous fera l’objet d’un reportage en 2019 sur France 5.

 

 

Les partenaires de l’évènement :

Logo FDALa fabrique créative de santé     Ecole de l'Atopie Nantes

 

En pratique

 

Consacrez au moins 25 minutes minimum par activité pour que celle-ci puisse vous apporter un maximum de détente et de bien-être.

 

Activez votre réceptivité

Un peu comme un joggeur s’étire les muscles et s’échauffe avant la course, mettez-vous en condition pour commencer votre bain de forêt. Cela a dû vous prendre un peu de temps avant d’arriver ici, aux premiers pas de votre promenade. Les embouteillages et les tracas du quotidien sont encore un peu dans votre tête ? Nous allons passer un peu de temps à vous libérer de vos préoccupations. Avez-vous remarqué comment se comportent les animaux après avoir vécu un stress ? Ils secouent leur corps pendant quelques secondes pour l’évacuer (ces secousses diminuent le cortisol dans leur sang). Ce comportement a pour effet de les apaiser. Vous pouvez les imiter et vous secouer légèrement les bras, les jambes et tout le corps. Vous pouvez aussi utiliser toute autre méthode personnelle pour vous relier davantage à l’instant présent.

 

Préparez-vous à la rencontre : saluez la nature

Fermez les yeux et préparez-vous à rencontrer la nature de façon positive. Cultivez un sentiment de gratitude envers ce moment que vous allez passer en sa compagnie. Ouvrez les yeux et laissez-vous attirer par votre environnement immédiat. Les plantes, les fleurs, les arbres. Laissez-vous porter par votre ressenti et approchez-vous d’un arbre ou d’une plante, un peu comme s’il/elle vous appelait. Touchez la plante ou l’arbre (ou tout autre “membre” de la forêt) pour initier une première connexion et vous présenter à la nature qui vous accueille aujourd’hui.

 

Le plaisir des sens

Debout, fermez les yeux et prenez conscience de votre posture. Prenez conscience du contact de vos pieds avec le sol. Remuez légèrement les pieds pour prendre conscience de la texture du sol, de sa résistance, de sa souplesse. Prenez plaisir à ce que vous ressentez. Doucement, levez les bras, faites-les vivre un peu, et prenez conscience de votre présence dans l’espace et le plaisir que cela vous procure.

Devenez vos oreilles. Écoutez. Écoutez les sons de votre corps, les sons de votre corps dans l’espace et les sons de la nature. Prenez le temps de savourer chaque son comme un trésor. Essayez de trouver le plus petit son possible dans la nature, le son le plus subtil, le plus discret, comme si vous cherchiez la voix de la forêt, son murmure en deçà des sons habituels, plus évidents. Et respirez.

Devenez à présent votre peau. Ressentez la température du lieu et les différences de température entre les zones de votre peau ensoleillées, à l’ombre, nues et couvertes. Comment réagit votre peau dans cet endroit ? Prenez plaisir à la fraîcheur et à la chaleur de l’endroit. Et respirez.

Continuez à respirer en portant de plus en plus, à chaque respiration, votre attention aux odeurs. À quoi ressemble votre environnement olfactif ? Quelle odeur vous est la plus plaisante ? Comment réagit votre corps à cette odeur ? Prenez le plaisir que vous offre ce moment.

Toujours les yeux fermés, commencez à tourner doucement sur vous-même en observant les changements de lumière à travers vos paupières. Tournez et observez comment votre corps réagit. Arrêtez-vous lorsque vous vous trouvez face à la direction qui vous semble être celle que votre corps veut prendre. Ouvrez les yeux, comme si c’était la première fois que vous observez les couleurs de la vie, et notez tout ce qui se présente à vous et la façon dont votre corps résonne avec cela.

 

La conscience de la nature en mouvement

Le vent fait vibrer les feuilles, les branches se bercent dans le paysage, ployant par ici sous le poids d’un écureuil, par-là, au départ d’un oiseau. Observez le mouvement de la nature tout autour de vous. Prenez quelques instants pour vous laisser emporter par le mouvement hypnotique de celle-ci, sans jugement, sans pensée. Qu’est-ce qui bouge au plus près de vous ? Quel mouvement pouvez-vous voir au loin ? Dirigez-vous vers quelque chose qui ne semble pas en mouvement et arrêtez-vous lorsque vous remarquez un mouvement. 

 

La marche du chat

Marchez le plus silencieusement possible, comme un chat en chasse, totalement en alerte, à l'affût du moindre bruit, du moindre mouvement. Marchez en déposant vos orteils en premier, puis le bord externe de votre pied et le talon en dernier. Vous êtes en chasse. Chaque bruit, chaque mouvement peut être votre repas du jour ou vous transformer en repas pour un autre. Soyez vigilant, votre vie en dépend. Si vous sentez que c’est juste pour vous, vous pouvez marcher à quatre pattes.

 

Remerciement à la forêt

Avant de rentrer chez vous, prenez un temps pour remercier la forêt qui vous a accueilli. La forêt est un écosystème large, composé de nombreuses espèces vivantes. Au cours de votre voyage dans la forêt, elles vous ont ouvert les portes de leur maison, parfois sans même vous en rendre compte. 

 

https://www.psy.be/fr/conseils/bain-de-foret-sylvotherapie-shinrin-yoku-quest-ce-que-cest-et-comment-faire